Samedi 1er juin : une journée pour savoir d'abord si 20 ans d'écriture à la Maison Louis Guilloux ont été opératoires.

Rédigé par Hervé LAURENT - - Aucun commentaire

Attention ! Ce rendez-vous prévu d'abord le samedi 25 mai, a été reporté au samedi 1er juin, toujours à la Maison Louis Guilloux, de 9h30 à 17h.

 

Dans le cadre de ses 20 ans d'écriture à la Maison Louis Guilloux, le Groupe d’Éducation Nouvelle vous invite à une journée POUR ! réfléchir collectivement aux 20 ans à venir de ce lieu culturel. La conclusion de la journée sera proposée aux partenaires et aux élus, comme base d'une concertation pour un projet rénové. La journée sera introduite par une conversation entre Jean-Charles Sacchi philosophe, à propos du livre "Les transformations silencieuses" de François Jullien et Anne Guibert-Lassalle qui présentera Ulys3, le début d'une œuvre illustrée dont la réalisation durera 10 ans, soit le temps qu'a duré l'Odyssée d'Ulysse.


"Vingt ans ma belle âge" écrivait Louis Guilloux. Pour un lieu culturel ce doit être le temps d'un bilan. Le Groupe d’Education Nouvelle invite les acteurs et les usagers de la maison, à une journée de rencontre pour ébaucher ce bilan, examiner les besoins nés de l'expérience du fonctionnement, envisager les nécessaires travaux liés au vieillissement du bâtiment, faire des propositions pour une meilleure prise en compte de ce site culturel dans la ville et l'agglomération, en résumé réfléchir ensemble à l'avenir de ce projet si singulier. Toute personne intéressée par l'existence d'une maison d'écrivain à Saint-Brieuc, ou par l'oeuvre de l'auteur, est invitée à donner son avis et exprimer ses attentes. Le compte-rendu de la journée sera remis aux partenaires de la maison et à la Ville comme propositions de base d'une rénovation.
La rencontre est ouverte au public, de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h.

De 10 à 11h, l'ouverture de la journée se fera sous la forme d'une conversation entre Anne Guibert-Lassalle plasticienne et Jean-Charles Sacchi philosophe.

Anne-Guibert Lassalle présentera 3Ulys, les premiers éléments d'une oeuvre illustrée de l'Odyssée (à partir des textes d'Homère, de Joyce et de Giono). Sa réalisation complète prendra les dix années à venir, temps qu'il a fallu à Ulysse pour rentrer chez lui.
Jean-Charles Sacchi évoquera l'ouvrage du philosophe François Jullien : Les transformations silencieuses. D'après le philosophe François Jullien, dix ans, vingt ans sont les délais efficaces pour des mouvements effectifs profonds et des transformations de la société. Nous proposons aux deux intervenants d'avoir une conversation entre eux sur la convergence de ces deux pensées, puis d'ouvrir la discussion avec les gens présents, sur la perception temporelle de la manière dont "les choses" changent et les démarches auxquelles chacun croit pour des changements individuels ou collectifs.

A travers ce premier temps, le Groupe d’Éducation Nouvelle souhaite mettre en parallèle la démarche de l'artiste, ce qui travaille culturellement véritablement en nous individus, et comment s'accomplissent les changements culturels ou politiques hors de l'illusion des coups de théâtre ou d'état.

Il nous semble que la Maison Louis Guilloux vit à ce rythme lent, silencieux, non spectaculaire, dans une élaboration conjointe de la langue et de la pensée. Ce mode d'action culturelle non-spectaculaire constitue d'emblée un handicap vis à vis des collectivités, qui aiment vérifier par la dimension sonore et visuelle qu'ils font de bons investissements culturels. N'étant pas devenue une institution, la Maison Louis Guilloux n'a pas les moyens d'effectuer de magistrales démonstrations.

Mais cela n'empêche pas le Groupe d’Éducation Nouvelle d'avoir de l'ambition pour ce lieu. Porteur d'utopies démocratiques, il croit possible de les rendre viables, à condition de se pencher sur les manières dont agit l'action culturelle. Tous capables d'écrire et d'inventer, tous capables - tout court ! Ce n'est qu'une hypothèse philosophique, c'est aussi un pari démocratique à gagner ! Le mouvement de l'éducation nouvelle a ainsi formé son identité en se posant la question de la manière d'opérer des mutations culturelles réelles entraînant les publics les plus défavorisés. Il a été au-delà en expérimentant des démarches culturelles renversant l'évidence de certaines impossibilités et des pratiques trop communément admises.

Le temps long, c'est le temps de l'apprentissage, qui rappelle que le savoir infuse lentement. C'est la manière progressive, posée, vécue, que mettent en jeu l'atelier d'écriture et la résidence d'artiste. Ils engagent les acteurs dans une action culturelle qui brouillonne et transforme au fur et à mesure, tout autant la page que le mental de celui qui écrit.

Nous pourrons d'autant mieux nous donner des perspectives d'avenir que nous aurons mesuré en quoi une action culturelle, se déployant sur des durées qui sont celles de la création artistique, est de nature à générer des mobilisations inédites de la population.


Contact : Le Groupe d’Education Nouvelle à la Maison Louis Guilloux 13 rue Lavoisier 22000 Saint-Brieuc
tél : 06.77.68.56.72 - courriel : .

Le programme numérique des 20 ans est à consulter sur le site dédié à l'opération www.maisonlouisguilloux les20ans.wordpress.com
Le bouche à oreille est sur Facebook, accessible avec le lien https://www.facebook.com/20AnsDecritureALaMaisonLouisGuilloux

Les commentaires sont fermés.