Le second souffle de janvier : 8 nouvelles propositions en devanture

Rédigé par Michel GUYOMARD - - Aucun commentaire

Pages de Nelly Buret – gravure et collage

"Oh ! comme il faut se monter le bourrichon pour faire de la littérature et que bienheureux sont les épiciers !" Gustave Flaubert - Correspondance

Gustave, nous serons des épiciers de la langue.Assez satisfaits, devant l' étal des multiples saveurs que nous avons rassemblées en ce début d'année. Cher.e.s ami.e.s et usagers de la MLG, c'est notre manière de ne pas seulement vous souhaiter une vivante et inventive année, mais de vous mettre le panier en main. Voici donc un choix de huit propositions artistiques dont cinq gratuites ! L'expérience des passeurs de mots du Gfen, la proximité avec des artistes heureux d'être accueillis en séjour à la Maison Louis Guilloux, nous permettent de vous faire ce cadeau. Faites vos courses dans notre boutique, c'est du superfrais, et ouvert à toute heure !

Pages de Nelly Buret – gravure et collage

Lundi 1er février à 18h30, lancement d'une formule inédite d'exploration littéraire pour comprendre Louis Guilloux auteur, aux prises avec la confection d'un de ses ouvrages.


Le Jeu de patience, qui reçut en 1949 le prix Théophraste Renaudot, est une longue chronique qui fait surgir l’histoire de la ville de Saint-Brieuc selon une facture particulièrement inventive. […] Ainsi revivent près de cent années au travers d’une foule de personnages de toutes conditions. Extrait du site web de la Société des Amis de LG.

Cet atelier animé par Paul Recoursé, propose un parcours dans cette oeuvre maîtresse de l'écrivain, à travers des lectures, des références biographiques, une exploration des gestes d'écriture.
Calendrier : 5 séances de janvier à mai, une fois par mois.

Lancement lundi 1er février à 18h30. Les dates et jours suivants seront définis avec les participants.

Coût : 50 euros + adhésion annuelle de 22 euros.

Mardi 2 février à 20h, deux heures pour participer à une performance d'écriture participative ensuite exposée aux prochains Jeux de Lavoisier et sur facebook.


Cette performance d'écriture participative ouverte à tous se propose de construire sans se prendre au sérieux, un monument virtuel en utilisant la structure de facebook. Si vous avez envie de vous associer à ce geste collectif de création, nous vous invitons à aller visiter le site en tapant sur Internet "Facebook Elévation d'un monument grandiloquent". À partir du corpus fantôme du Général Instin (oeuvre littéraire en expansion continue - à découvrir!), nous nous proposons d'exploiter la succession des pages qui dans facebook se déroulent du bas vers le haut, pour dresser une sorte de tour-mausolée à élever progressivement. Sur cet échafaudage de base, on peut additionner sous chaque fenêtre affichée, dans le cadre prévu pour cela, une multitude de commentaires. Ces commentaires s'ajouteront à la construction de base, comme autant de briques pour consolider l'édifice initial.

Rendez-vous mardi 2 février pour faire avancer ensemble le chantier.
Il n'est pas utile d'avoir un compte facebook pour participer.

Coût : gratuit. Seule l'adhésion annuelle est demandée (22 euros)

Dimanche 7 février, les 2e Jeux de Lavoisier de la saison


L'après-midi est gratuite et récréative. Rappelons qu'elle se déroule en deux temps :

  • À 15h, les flâneurs, curieux et amateurs de bons mots sont conviés à venir renvoyer la balle à trois compères-animateurs. Ceux-ci proposent successivement une courte règle de fabrication apte à susciter l'envie et la fantaisie de chacun. L'humour prime. Une nouvelle manière douce de s'approcher des ateliers d'écriture sans en avoir l'air.
  • À 17h, les promeneurs du dimanche – invitez qui vous voulez - rejoignent le groupe des écrivants, pour écouter le résultat de ces drôleries et improvisations. Des musiciens s'accordent aux lectures.Durée de la seconde partie resserrée pour une fin garantie à 18h30. Vin chaud.

Entrée libre.

Pour en savoir plus...

Les samedis 30 janv, 6 fév, 27 fév : trois dates pour une création collective avec Stéphanie Pommeret.


Nous installerons au mois de mars, à l'occasion de la journée internationale de la femme, une exposition réalisée par le CIDF, présentant les femmes qui en Côtes d'Armor ont pris le pouvoir de l'écrit, comme nous pouvons le faire à la Maison Louis Guilloux, et sont allées jusqu'à la publication. Nous souhaitons accompagner cette expo faite de sobres panneaux, d'une scénographie donnant du volume et de la couleur à l'ensemble. Afin de célébrer le travail progressif de l'écriture, nous avons imaginé avec Stéphanie Pommeret plasticienne, de collecter des brouillons : de la page d'essai écrite à la main, au petit gribouillis automatique réalisé sur un coin d'enveloppe. Ces bouts d'écrits seront agrandis, découpés et reproduits sous forme de graphismes simplement brodés à l'aiguille sur des toiles plastiques. Ces toiles seront ensuite assemblées dans la grande salle de la maison le temps de l'exposition, peut-être sous la forme d'un "abri/habit à brouillons" d'où l'on pourra envoyer des lettres à ses ami.e.s et ses amours.


Calendrier :

  • sam 30 janv 15h à 17h : production de fragments,
  • sam 6 fév, 10h30 à 12h30 : production de fragments,
  • sam 27 fév, 14h30 à 16h30 : production, inventaire, assemblage, montage dans la salle d'expo.
  • Vend 4 mars, 18h30 : inauguration de l'exposition des femmes auteures en Côtes d'Armor et de l'oeuvre collective.
Coût : gratuit. Seule l'adhésion annuelle est demandée (22 euros)

(Suite de la précédente proposition) Les mardis 15 et 22 mars, deux ateliers brefs autour "du brouillon espace de la création".


Dans le mouvement de création de la Bâtisse à brouillons entreprise par Stéphanie Pommeret, penchons-nous sur la fonction essentielle du brouillonnement/bouillonnement pour faire advenir un texte. Que se passe-t-il dans le fouillis de la page ? Peut-on objectiver les gestes accomplis et en faire des outils de l'amélioration de ses écrits ?
Deux soirées pour mieux comprendre le temps de la réécriture.

  • Mardi 15 mars à 18h30 : atelier "jouer avec le brouillon et y trouver des ressources inédites pour écrire".
  • Mardi 22 mars à 20h : atelier "brouillonner, réécrire, noircir pour éclairer".

Coût : gratuit. Adhésion annuelle de 22 euros demandée.

Mardi 23 et jeudi 25 février, Nelly Buret ouvre deux fenêtres sur sa résidence de gravure à la Maison Louis Guilloux.


A l'occasion de son 3e séjour à la MLG, Nelly Buret entreprend sur une semaine la réalisation d'un livre d'artiste mêlant gravure, collages, calligraphie et typographie au plomb. Nous la retrouverons également dans nos murs au mois de mai pour une superbe exposition créée en 2015 au Musée du Tissage d'Uzel. Lors de deux séances de découverte, elle offre aux amateurs et aux étudiants de l'ESPE, l'occasion de s'initier à la gravure et de découvrir sa démarche de réalisation d'un livre d'artiste.


Calendrier :

  • mardi 23 février à 18h30 à la Maison Louis Guilloux, et
  • jeudi 25 février à 13h45 à l'ESPE (ex-IUFM) 1 rue Théodule Ribot.

Vous pouvez vous inscrire à l'une ou l'autre des séances, ou aux deux.

Coût : gratuit. Seule l'adhésion annuelle de 22 euros est demandée.

Samedi 5 et dimanche 6 mars, une nouvelle aventure avec une poète : Claude Favre, à l'occasion de la Journée Internationale de la Femme.

Claude Favre déstructure la grammaire classique de la langue pour la configurer à l'image d'un monde devenu cahotique. […] et que rien, rien, rien, rien, limons, rien, rien, sauf la scansion poétique qui défamiliarise, cœur craque dire, simplement rien, mais cela suffit, c’est bien contre dires du monde […] (agencement répétitif névralgique_voyou – Editions ERR). En osant un nouvel ordre des mots, nous percevons qu'une autre énonciation est possible. Celle-ci fait apparaître une recomposition inédite et intelligible, susceptible de redonner une cohérence inattendue au monde. Avec Claude Favre bouleverser ses représentations de la poésie, mais reprendre pied !

  • Samedi 5 mars de 9h à 12h30 et de 13h30 à 16h30 et
  • dimanche 6 mars de 9h30 à 12h30.

Coût de l'atelier : 85 euros + adhésion annuelle de 22 euros.

Samedi 12 mars, début de l'atelier d'écriture graphique, avec Leyto peintre et calligraphe, sur 7 séances.


Tapez "images Leyto" sur internet, vous serez immédiatement fixé.Sans rupture avec la calligraphie classique, Leyto l'ouvre en inventant des alphabets mystérieux, en la revendiquant comme peinture et en sautant de la page aux murs. A côté de l'atelier d'écriture, trouver le pouvoir expressif de la lettre ! Appréhendez avec un jeune professionnel du street art, votre trait, votre énergie de faire signe.


Calendrier de l'atelier :

  • 7 samedis de 16h à 18h, soit 7 séances de 3 heures. 12 mars , 26 mars, 23 avril, 30 avril, 21 mai, 28 mai, 11 juin.

Coût de l'atelier : 170 euros + adhésion annuelle de 22 euros.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.